Je ne vais pas vous rappeler tous les conseils que vous pourrez aisément trouver sur internet/livres quant à l’arrivé dans un deuxième chat dans votre foyer.

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager mon expérience, celle que j’ai partagé avec Lazure et Blake, l’arrivé d’un deuxième chat dans le territoire d’un premier chat très craintif et très stressé.

Tous les conseils que vous pourrez trouver ne seront pas forcément adapté à votre situation puisque vos chats ont leur personnalité propre. Vous aurez alors à vous adapter en fonction de ces personnalités. Vous connaissez votre chat alors observez-le, et vous verrez qu’il saura vous signifier l’émotion qui le traverse….de la curiosité, de l’intérêt pour l’autre ou un désintérêt complet mais aussi de la peur, même de la terreur,….

Dans certains cas, les choses prendront certainement plus de temps mais ne désespérez pas 😊

Et surtout on n’écoute pas la théorie si au bout d’un mois deux chats ne s’entendent pas ils ne s’entendront jamais !!! J’ai la preuve vivante sous mes yeux que même après 3 voire 4 mois difficiles, l’apaisement est possible et même la bonne entente ❤.

A l’arrivée de Blake, nous avons scrupuleusement suivi les conseils donnés par la SPA. Petite parenthèse, dans notre cas, l’isolement était non-négociable puisque, d’une Blake sortait d’un refuge et, même si des vérifications sont faites et les vaccinations effectuées, il est susceptible d’être malade. Il était donc important de l’isoler quelques jours pour ne pas contaminer Lazure. Et puis très clairement, Lazure aura très mal vécue de voir son territoire envahi soudainement par ce jeune mâle plein d’entrain 😹 .

Ca n’a tout de même pas été une sinécure malgré l’isolement de Blake, la première nuit a été catastrophique émotionnellement pour Lazure et elle nous l’a signifié en allant faire ses besoins dans la chambre de mon fils. De nouvelles odeurs l’ont complétement effrayées et stressées (à l’époque je n’utilisais pas les fleurs de Bach qui auraient pu être dans grand secours pourtant), et grosse erreur de ma part, je n’ai pas pensé à déplacer sa litière qui était juste à côté de la pièce où Blake était isolé….

Une nouvelle litière a été installée afin d’éviter à Lazure d’avoir à s’approcher trop près de la pièce en question et elle a repris tout doucement sa vie en s’habituant olfactivement à Blake. A la sortie de la période d’isolement de Blake, une troisième litière a été installée dans la maison car il s’est avéré que « une litière pour chaque chat et une litière supplémentaire » était vraiment nécessaire.

Quelques jours sont passés et Lazure m’a fait la bonne surprise d’aller vers la pièce de Blake…. petit signe encourageant, j’ai donc décidé de laisser sortir Blake et de m’éloigner (pas trop loin quand même pour intervenir au cas où…) pour les laisser faire connaissance tranquillement.

La rencontre a été surprenante, Lazure se tenait façe à Blake, ne reculait pas, ne fuyait pas, grognait mais à part ça aucune signe d’agressivité….surprenant qu’elle ne s’enfuit pas mais cela a été de courte durée, je n’ai pas remarqué ce qui a effrayé Lazure mais elle s’est enfuie pour se réfugier sous la banquette de ma chambre, lieu qu’elle n’a plus quitté pendant quelques semaines en la présence de Blake.

Blake étant un chat plutôt sympa et qui n’a pas montré de signes d’impatience, j’ai continué à l’isoler la nuit, en lui apportant de la pâtée en même temps que la porte se fermait (association positive qui marche bien avec Blake😹 ), et Lazure pouvait sortir de sa cachette pour se nourrir, faire ses besoins et venir faire des câlins.

Chaque tentative de rapprochement par Blake (qui n’a jamais cherché à la déloger ou l’attaquer) était directement stoppée par les grognements et feulements de Lazure.

Cela a duré plus de trois mois….et puis un jour, Lazure est sortie de sa cachette en la présence de Blake, même si elle y retournait dès que la situation était trop stressante, c’était tout de même un grand pas pour Lazure.

Les feulements ont aussi cessés d’être systématiques au bout d’un certain temps… Lazure avait enfin accepté la présence de Blake. L’été est arrivé et les sorties en duo dans le jardin ont fini de les rapprocher ❤

Comble du bonheur pour moi aujourd’hui, voir Lazure aller se cacher derrière Blake dès que quelque chose la stresse, je dois dire que c’est ma plus belle des récompenses (même si on est bien d’accord que j’adorerai que Lazure ne soit plus aussi craintive mais il y a des traces dans la vie passée qu’on ne peut malheureusement pas effacées…)

J’ai mis en place plusieurs choses pour aider Lazure et Blake à traverser cette étape (diffuseurs d’hormones, croquettes apaisantes, fleurs de bach, distribution de friandises lors des rencontres…) mais le temps est bien évidemment votre premier allier dans ce genre de situation

Alors si vous vivez actuellement cette situation, ne désespérez pas, il existe des solutions et avec de la patience vos chats arriveront certainement à s’accorder pour à minima une tolérance mutuelle.

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

  1. J’aurais tellement aimé adopter un second chat. Mais autant Bella est adorable avec nous autant elle l’est moins avec ses congénères 🙀😿. En plus, elle a une maladie auto immune aux gencives, elle est pour cela sous traitement permanent. Cette maladie s’accentue en cas de stress. J’en avais parlé avec mon véto qui m’avait déconseillé de prendre un autre chat. J’ai suivi son conseil mais …😢

    1. Je comprends que cette frustration mais parfois il vaut mieux renoncer….c’est ca aussi être responsable et je te remercie pour ce bel exemple, écouter les besoins de son animal avant ses envies ❤
      C’est certain que l’arrivé d’un deuxième chat est une source de stress importante, il est même souvent déconseiller d’adopter un deuxième chat, surtout un chaton, quand notre premier chat a plus de dix ans car le stress risque d’être vraiment trop important 😢

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.