Je vais vous avouer ma passion 😊…..avec le temps je suis devenue collectionneuse de maisons de litière !! D’ailleurs si quelqu’un est en panne, n’hésitez pas j’ai tout un stock dans mon garage !

Alors en réalité ce n’est pas vraiment une passion mais plutôt le résultat d’expériences infructueuses avec Lazure….et oui au final c’est toujours elle qui a le dernier mot car elle sait très bien nous signifier son mécontentement !!

Blake lui serait plutôt assez ouvert à l’architecture de sa maison de litière du moment qu’il peut s’y soulager ! Par contre l’emplacement pour lui est primordial et la sentence est également radicale si ça ne lui convient pas….on est toujours sur le même registre en ce qui concerne la sentence, mais pas aux mêmes endroits, chanceux que nous sommes 😊

Bref…j’ai compris une chose avec le temps ! Peu importe ce qui nous arrange, sur ce sujet (et bien d’autres d’ailleurs), c’est à nous de s’adapter aux besoins du chat et non le contraire, surtout si la sanction est la malpropreté de l’animal.

(Petite parenthèse, si votre animal a soudain des problèmes de malpropreté, pensez avant toute chose à faire vérifier son état de santé auprès de son véto, certaines maladies peuvent provoquer des incontinences.)

Suite à mes diverses expériences et nombreuses recherches à ce sujet, j’en ai conclu que :

1 – mes chats préfèrent une maison de litière ouverte, en tout cas Lazure. Certes celle avec couvercle contiendra mieux les projections de litière (et encore ce n’est pas toujours le cas) et les odeurs mais Lazure est rassurée de pouvoir surveiller autour d’elle, Blake notamment, et aime avoir la possibilité de fuir rapidement. Avec une maison de litière couverte, elle ne prenait même pas le temps de recouvrir ses excréments et détallait à toute vitesse dès que ses besoins étaient faits.

On a également testé la maison de litière avec une entrée sur le dessus, Gros flop pour Lazure, le manque de stabilité de la maison de litière à la sortie à cause de son poids, et elle n’est pas lourde, l’a complètement paniqué…

2 – Une litière par chat et une litière en plus est nécessaire pour leur total épanouissement, véritablement…. J’ai longtemps résisté à la troisième litière mais forcée de constater que les élans de malpropreté ont pratiquement disparu depuis….la troisième litière est souvent délaissée mais elle sert tout de même de temps en temps.

3 – Le lieu est important également. Une litière au fond d’un cagibi ou au contraire dans un couloir avec du passage risque de ne pas être utilisée. Chez nous les litières sont dans la buanderie, la salle de bains et les WC. Des endroits où les chats peuvent avoir leur intimité sans être dérangé mais qui ne les exclus pas totalement de la maison. Attention à ne pas placer le bac dans une pièce où il risque de trouver porte close (typiquement les WC mais avec le temps nous avons appris à ne pas fermer la porte…) ou encore à côté d’une machine à laver. Une mauvaise expérience peut créer une phobie de la litière difficilement réversible.

4 – le lieu doit être suffisamment éloigné (au moins 2 mètres si tout se trouve dans la même pièce) de l’aire de nourriture et l’aire de repos.

5 – le choix de la litière appartiendra au chat. Ici, Lazure étant arrivée la première, c’est elle qui a eu l’honneur de ce choix. Je lui ai présenté à son arrivé un bac avec de la litière minérale et un bac avec de la litière végétale. Le choix c’est fait sur du végétal, ce qui m’a grandement arrangé! Je trouve qu’elle sent moins rapidement que la minérale et on peut la jeter aux WC 😊 Faut bien trouver des avantages à cette corvée quotidienne !

6 – Justement en parlant de corvées quotidiennes, perso le retrait des excréments c’est tous les jours (vive la litière végétale agglomérante !) et le changement intégral de litière tous les 15 jours / 3 semaines (autre avantage de litière végétale). Je nettoie le bac avec un soupçon d’eau de javel et je dépose une bonne épaisseur (5/6 cm) de litière pour permettre le grattage et un bon enfouissement des excréments. Blake étant moins compliqué, il s’est accommodé de ce choix parfaitement.

Si vous rencontrez des problèmes de malpropreté, ces petits conseils vous permettront peut-être d’améliorer la situation.

Si ce n’est pas le cas, il faudra s’intéresser aux sources d’anxiété de votre chat qui le pousse à ce comportement…un chat n’adopte pas cette attitude pour vous embêter mais il vous exprime son mal-être. D’ailleurs, il ne faut jamais punir un chat à ce sujet, même si l’envie ne manque pas quand tu te couches dans ton lit douillet à 23h et que tu réalises qu’une odeur inhabituelle s’est installée sur ton lit, cela est contre-productif et ne fera qu’augmenter son stress.

Et chez vous ça s’est passé comment ? Plusieurs essais ont été nécessaires ? vous êtes aussi collectionneurs de litière ?

Vous pouvez également aimer :

3 commentaires

  1. Je vois que je ne suis pas la seule à tester toutes les maisons de litière. Pierre est un chat très très propre, je n’ai jamais eu un seul pipi en dehors de la litière, je suis très fière de lui. Par contre , il ne baisse pas assez les fesses dans le bac, conclusion ça passe par la jointure entre le haut de la litière et le bas .

    1. Moi c’est Blake qui me rend folle car quand il gratte il met de la litière partout et vide la moitié du bac 😼😼 (et malheureusement il a peur quand la maison de litière a une porte…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.